« Des cailloux dans l’engrenage, l’enfance poil à gratter »
Quels enfants allons-nous laisser à notre Terre ?

Pour petites et grandes oreilles à écouter ensemble.

Chaque 3e et 5e mercredi de 14 à 16 heures. L’indicatif est « Laissez les enfants » d’Anne Sylvestre.

Pour penser le monde avec les enfants sans asséner de discours ficelé d’avance.
Des cailloux dans l’engrenage pour enrayer la machine folle à la source, par l’éducation de nos enfants. Pour tenter de décrypter la désinformation des communicants qui manipulent les enfants.
L’enfance poil à gratter parce qu’à Radio Libertaire nous refusons de construire l’enfant comme le marché l’impose et qui est happé par la surenchère des machines-qui-pensent-à-ma-place conçues pour créer un consommateur décervelé soumis au pouvoir des marques et de la technique.
Pour laisser à la planète un individu constructeur, dégagé de toute forme de soumission à un quelconque pouvoir et prônant la coopération au lieu de l’hyper compétition.
Pour remplacer la destruction égoïste par l’intelligence collective.
Depuis décembre 2013. Les rubriques jeunesse sont : un CD du jour, des lectures de contes ou d’albums de littérature, l’agenda et souvent des invités mais aussi parfois les enfants d’Intermèdes Robinson, une rubrique énervée ou enjayée, philo ou jeu coopératif … Et des feuilletons : la Commune de Paris en 1871, des extraits de la revue « Le vilain petit canard », l’Europe, les femmes pirates, être enfant sous la Retirada…

Florence et Nora.

♪ ♫

Emissions à venir :

18 octobre 2017 n°62 théâtre "Entre deux tempêtes" par la compagnie Mystère Bouffe

des membres de la troupe présentent cette réjouissante création façon Comedia del Arte à partir de "La tempête" à la fois de Shakespeare &Aimé Césaire
CD : Philippe Katerine
lecture : "Le Roi Moi"de J-F.Chabas éd. Albin Michel 2017
histoire : le quotidien des enfants esclaves aux Caraïbes jusqu'au milieu du 19e siècle
économie : le CETA par Frédéric Viale
expo : "Il était une fois la science dans les contes" à la Cité des Sciences.

~ ~ ~ ~

♪ ♫

Les trois dernières émissions :

20 septembre 2017 n°61 du pouvoir et des résistances

CD : Balbibus "Allez hop" 2007 & Colette Magny
lecture : conte syrien écrit par Muriel Bloch éd.Magnard "la fille du marchand de figues de barbarie"
philo : quelques citations sur le pouvoir & goûter-philo "le chef et les autres"
économie : le despotisme bienveillant ou comment le nouveau capitalisme exerce le pouvoir par Bernard Maris & le sport comme modèle dominant pour rendre l'individu consommateur par Frédéric Viale
Arrivés en France par "La vache qui mord" : Luz la Colombienne
extraits de la Revue dessinée n°15 : qui était Colette Magny & le cylindre de Babylone de Cyrius le grand, tyran "inventeur" des droits de l'Homme.

Pour récupérer l'émission, faire un clic droit ; la suite dépend de votre navigateur...

~ ~ ~ ~

30 août 2017 n°60 : Richard Marazano explique l'Anarchie aux enfants

Le scénariste de "Poum a une idée" présente l'album jeunesse paru chez Eidola en juin 2017.
CD : Dick Annegarn et 35 ans de RL label Visa
Rubrique économie par Frédéric Viale : le sport arrogant et pervers modèle pour les enfants
Conte : "le roi et le premier venu" de A-S. Dzotap éd. Pastel
une pensée éducatrice anarchiste, Anna Mahé, pour l'ortografe sinplifiée
Le vote expliqué aux enfants selon Coluche.

Pour récupérer l'émission, faire un clic droit ; la suite dépend de votre navigateur...

~ ~ ~ ~

16 août 2017 n°59 chansons d'Henri Godon et contes

Musiques : "chansons pour toutes sortes d'enfants" 2011 du québécois Henri Godon, Guem,Serge Udge-Royo chante "la lettre de Sacco à son fils", Eric Satie, Claude Debussy, Hadouck quartet, Tao Ravao
Albums : "L'oranger magique" par Mimi Barthélémy, "Le livre de la jungle" de Kipling,"le petit oiseau" éd. Billes de savon & "l'homme qui avait beaucoup voyagé" de Michel Piquemal,"Les yeux verts" éd. Courtes et Longues, "Sous le parapluie" éd. Les 400 coups.

Pour récupérer l'émission, faire un clic droit ; la suite dépend de votre navigateur...

~ ~ ~ ~


Flemmardise et rêveil mots, c'est par là…